Charlie Hebdo : la majorité municipale coupable de récup’

Dans le dernier magazine municipal de La Madeleine (février 2015), la majorité UMP de la ville ne peut s’empêcher de faire une tentative de basse récupération politicienne. Elle critique l’opposition socialiste et écologiste pour avoir « repoussé » une proposition de M. Le Maire de n’afficher que « Je suis Charlie » sur la page des tribunes d’expression politique, mais sans préciser nos raisons et le contenu du courrier que nous avions adressé au Maire à ce sujet.

Les lecteurs du magazine n’ont donc qu’une version tronquée et partiale.

En réalité, nous avions rappelé au Maire que selon les règles qu’il a édictées, les tribunes d’expression politique doivent être consacrées exclusivement à des sujets locaux relatifs à la commune. Nous avions donc proposé de co-signer un édito commun sur Charlie, plutôt que d’utiliser la page des tribunes politiques. C’est lui qui a refusé cette proposition logique et raisonnable. S’il y a donc quelqu’un qui a torpillé l’unité politique qui aurait pu avoir lieu, c’est bien le Maire et certainement pas l’opposition municipale !

Au passage, on peut également s’étonner de la façon de procéder du Maire qui a prévenu la presse de sa proposition de tribune politique commune avant même d’en informer les autres partis politiques. Tout cela sent donc le plan de com’ unilatéral.

Rappelons également que le Maire s’est déjà octroyé dans le passé le droit de censurer les tribunes de l’opposition dans le journal municipal : un bel exemple de la « liberté de la presse » dont il prétend maintenant être le grand défenseur…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail