conseil municipal du 4 février 2016 – prise de parole  » nouveau siège de la MEL et partialité »

 Délibération 4/1 – Projet de valorisation du quartier de la Métropole Européenne de Lille – rues du Ballon et de la Communauté – concertation préalable

à Mr Jegou, adjoint à l’urbanisme

« Je ne comprends pas la présence de cette délibération à l’ordre du jour de notre conseil municipal car elle concerne le territoire lillois.

Il me semble que la MEL, ordonnateur du projet dont il est question, a agi en respect de la loi ; il y a eu une information dans son magazine, un registre en ligne a été ouvert, une réunion publique à laquelle nous élu(e)s d’opposition n’avons pas été conviés s’est tenue le 14 décembre 2015 et la concertation préalable court jusqu’26 février de cette année. Que veut-on de plus ?

Certes ce projet impacte le territoire madeleinois, mais à la marge et il est à souhaiter, pour eux, que les habitants et riverains de la MEL aient su s’organiser et se prendre en charge pour défendre auprès de la MEL leur point de vue. Il est bien évident que si la majorité actuelle avait fait le choix de mettre en place des comités de quartier, la mobilisation citoyenne serait plus facile, plus efficace et sans doute aurait elle plus de poids.

Est-ce la présence d’un membre-élu de notre conseil et riverain concerné par ce projet qui aura motivé la présence de cette délibération ?

Je comprends que la ville s’intéresse aux projets métropolitains qui la touchent mais je regrette sa partialité. Cette délibération en est un exemple, sans parler de celle  du tram-train qui ne  devait concerner que les commerçants de le rue du Général de Gaulle, puisqu’ils étaient les seuls conviés à vos réunions publiques-privées.

Ainsi, pourquoi les Madeleinois, tous et sans distinction, ne sont-ils pas informés des concertations métropolitaines qui les concernent. Je pense à cette dernière concertation « grand public » dont la date butoir était le 22 janvier 2016 sur la future politique agricole et alimentaire de la MEL. Elle aurait sans doute intéressée l’ensemble des Madeleinois et pas seulement les Amapiens cad les adhérents d’une AMAP, une association d’aide au maintien de l’agriculture paysanne

D’ailleurs et pour conclure cette intervention , je réitère mon souhait que soit organisé un fois l’an, un conseil municipal dédié aux questions métropolitaines. »

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail