le conseil municipal du 4 février – prise de parole  » friche Huet « 

Ci-après, les prises de parole de l’élue EELV, Laurence Brassart

  • Avant le vote d’adoption du compte-rendu de la séance du 8 décembre 2015

à Mr Leprêtre,

« Lors notre dernier conseil, avant le vote de la délibération 1/3 portant sur l’attribution du marché de maîtrise d’oeuvre pour la construction-réhabilitation de l’ancienne chaufferie Huet en salle d’art, de culture et de spectacle , vous avez annoncé que les noms et prénoms des victimes des attentats meurtriers de la salle du Bataclan à Paris le 13 novembre dernier seront inscrits dans l’enceinte de ce nouveau lieu culturel pour leur rendre hommage.

Cette annonce m’a beaucoup surprise et prise de court. Sachez que d’ores et déjà, je refuse de m’associer à cette décision mortifère.

Pas parce que c’est une décision prise par vous-même, de façon unilatérale, sans discussion ni concertation possibles , sans même de délibération, comme nous l’avons fait pour donner au jardin « sans nom « de la Nouvelle Madeleine celui de Yvonne Abbas.

Non. Je pense que cette décision a été prise sous le coup de l’émotion, dans l’urgence, et peut être sans recul. La date choisie pour l’inauguration, le 13 novembre 2019 est déjà fort symbolique. Et je vous fais d’avance confiance pour ce qui sera, à cette occasion, de marquer le coup et y aller d’un couplet patriotique au refrain républicain. Au nom de mes valeurs, je refuse de tomber dans le piège de la surenchère émotionnelle et de la récupération politique.

Nous l’avons dit, ce projet architectural qui a fait l’unanimité parmi les membres du jury est ambitieux et répond à notre volonté de transformation d’un ancien lieu industriel en lieu de culture dédié à l’art et au spectacle vivant, tous les spectacles vivants. De grâce, n’en faisons pas un monument aux morts. Laissons aux artistes le soin de nous interpeller, de marquer nos esprits, de nous faire agir et réagir face aux obscurantismes de tout poil, de remuer en nous des émotions et ainsi d’honorer la mémoire des victimes de la barbarie, toutes les barbaries. »

 

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail